Pub

Arret ejaculation precoce

Bonjour et tout d’abord bienvenu sur mon blog, qui traite (exclusivement) du problème de l’éjaculation précoce. Je m’appelle Cédric, j’ai 26 ans et j’ai personnellement souffert d’ejaculation precoce pendant plusieurs années (dès le début de ma vie sexuelle en fait). Aujourd’hui j’ai complètement réussi à faire disparaître ce problème, et c’est pour cette raison que j’ai décidé de créer ce blog : afin de faire partager ma propre expérience, et en espérant que cela puisse aider les personnes souffrant également de ce problème.

Ayant moi même beaucoup souffert d’ejaculation precoce (appelée également « éjaculation prématurée »), je sais parfaitement ce que l’on ressent quand on en souffre et aussi à quel point on peut se sentir frustré à tout point de vue.
(Je tiens à préciser tout de suite que les personnes moqueuses ou totalement immatures, et qui sont arrivées sur ce site apparemment par erreur, peuvent passer directement leur chemin, et aller s’amuser ailleurs. Il n’y a pas de place pour çà ici)
Ma propre histoire à propos de l’ejaculation precoce

Voici brièvement ma propre histoire à propos de l’éjaculation précoce :
Dès les premiers rapports sexuels que j’ai eu (vers l’âge de 17 ans), j’ai remarqué que j’avais un peu de mal à faire durer le plaisir après la pénétration. En plus j’avoue que je n’étais pas forcément très à l’aise avec le fait de faire l’amour à une femme et j’étais quand même un peu impressionné. Au début tout était nouveau pour moi, je ne savais pas forcément comment m’y prendre, et surtout, j’étais beaucoup trop sensible : je me souviens que j’étais tellement excité au moment des préliminaires que je me retenais déjà d’éjaculer avant même d’avoir pénétré ma partenaire!.. Alors évidemment, après la pénétration, impossible de tenir plus de 10 secondes !..

La pénétration, c’était d’ailleurs devenu ma hantise… Je redoutais ce moment à l’avance… A l’époque j’avais essayé de parler de ce problème avec ma copine, mais apparemment cela ne l’intéressait pas beaucoup puisqu’elle m’a quitté ! (d’ailleurs j’en profite pour vous dire qu’à mon avis, cela ne sert vraiment à rien de parler d’ejaculation precoce à une fille et de chercher du soutien ou de la compréhension !.. (personnellement, à chaque fois que j’ai parlé de çà à une fille avec qui je sortais, çà s’est toujours mal fini !..) Je pense que les femmes prennent l’ejaculation precoce chez un homme comme un signe de faiblesse, et qu’en général, elles auront tendance à le mépriser !.. Et au contraire, je pense que l’ejaculation precoce doit plutôt être pris comme une épreuve qu’un homme doit réussir à surmonter par lui même (pas forcément seul, mais en faisant un vrai travail sur lui même).

Donc à l’époque, j’en ai parlé à personne mais par contre j’ai commencé à me renseigner sur internet pour trouver le plus d’infos possible et surtout savoir s’il y avait un moyen de contrôler son désir, ou tout du moins de retarder son éjaculation..
Et là j’ai trouvé pas mal d’infos intéressantes (merci internet…). Déjà j’étais « heureux » d’apprendre qu’environ 30% des hommes souffrent d’ejaculation precoce !.. Je n’étais pas le seul !.. (çà fait toujours plaisir ..). J’appris également qu’il y avait plusieurs classifications d’éjaculateurs précoces (personnellement j’étais « EP2» (c’est à dire une éjaculation en moins de 2 minutes après la pénétration), et aussi qu’il était possible de « ré-éduquer » certains muscles comme le muscle pubo-coccygien (muscle à la base du processus de l’éjaculation) par des exercices simples et réguliers. (c’est d’ailleurs ce travail de rééducation du muscle PC (assez simple), accompagné de périodes de relaxation musculaire, du ré-apprentissage du désir et d’exercices de contrôle de soi qui permet (en respectant une certaine rigueur) de vaincre assez rapidement l’ejaculation precoce.
Au tout début j’avais aussi essayé une soi disant pilule « miracle », (je ne me souviens plus du nom) mais franchement je vous le déconseille… (personnellement j’ai eu l’impression d’être encore plus excité que d’habitude, et mon pénis encore plus en érection mais par contre aucun effet sur le retard d’éjaculation). De toute façon, ce n’est certainement pas avec des pilules que l’on peut guérir de l’ejaculation precoce, mais au contraire grâce à un vrai travail de fond (physique, psychologique et émotionnel) qui doit se faire sur plusieurs semaines. Visiter et apprécier le site Arret ejaculation precoce, appartenant à la catégorie Médecine
Arret ejaculation precoce
www.arret-ejaculation-precoce.com
1
0.0/5 pour 0 note
26-04-2013
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2013    Adaptation par Kits Graphiques     Generated in 0.105 Queries: 6    Jeux de chien - Annuaire gratuit